Innovations retail 5/10 : les lunettes connectées

13.03.14

innovation_grande_distribution

Après une courte pause, retour à notre top 10 des innovations qui vont changer le retail de demain. Pour ce 5ème épisode, nous avons sélectionné une innovation majeure qui devrait apparaître dans nos linéaires d’ici quelques années : les lunettes connectées.

Lunettes + Applications = Innovation

Les lunettes connectées sont des lunettes qui intègrent de nombreuses fonctions : navigation Internet, appareil photo et vidéo, téléphone… Le point fort des lunettes connectées est de fonctionner sans contact : l’image est projetée directement sur le verre des lunettes, et les fonctions sont commandées  par la voix et par des mouvements de la tête. Ainsi, l’utilisateur garde les deux mains libres. Google est certainement « l’opticien » le plus célèbre avec ses Google Glass, mais il en existe d’autres, dont deux Français : Laster et Optinvent.

Les lunettes connectées ouvrent la voie à de nombreuses applications, dont certaines dans le domaine du retail, et notamment dans la distribution. Afin de mieux comprendre les possibilités offertes par ce nouveau support, le cabinet de transformation digitale Digitas France s’est associé à Intermarché. Ensemble, ils ont testé en avril 2013 un prototype de lunettes connectées en conditions réelles, dans le supermarché de Mennecy (Essone). Le résultat est bluffant (voir vidéo ci-dessous).

Repenser le parcours d’achat

  1. GPS in-door. Vous êtes-vous déjà senti perdu en entrant dans une grande surface ? Plus maintenant. L’application vous gratifie d’un message de bienvenue, puis vous oriente à travers les rayons en fonction de votre liste de course. Le parcours client est optimisé : plus de temps, moins de stress, et donc un client plus heureux et plus réceptif.
  2. Scanner produit. Passez le code-barre du produit devant vous et vous verrez s’afficher tous les détails : prix, origine, poids… D’un simple hochement de tête, vous pourrez ajouter le produit à votre panier, et suivre en temps réel le montant de vos emplettes.
  3. Promotions géolocalisées. La position du client est connue au mètre près grâce aux bornes Insiteo réparties dans le magasin. Il vous suffira de passer devant un rayon pour que les lunettes vous aiguillent vers les promotions en cours. Les suggestions seront personnalisées en fonction de vos goûts et votre historique d’achat.
  4. Cross selling. Vous venez de mettre des linguine dans votre panier ? L’application vous suggère immédiatement une succulente recette de linguine au saumon, et vous dresse la liste des ingrédients nécessaires. Vous pourrez même récupérer la recette une fois rentré chez vous en synchronisant vos appareils.
  5. Encaissement facile. Plus besoin de passer en caisse. Comme avec les douchettes aujourd’hui, vous scannez votre panier au fur et à mesure et il ne vous reste plus qu’à payer depuis votre smartphone, ou votre CB sans contact.

Cette expérience devrait rester à l’état de test pour le moment, mais Intermarché et Digitas ont indéniablement réussi à faire parler d’eux, avec plus de 50 retombées presse et près de 10 000 vues sur Youtube.

innovation retail

Une innovation radicale mais encore lointaine

Les lunettes connectées représentent une petite révolution pour les clients, mais aussi pour les enseignes. A terme, on peut imaginer que les affiches, présentoirs et « stop rayons » disparaîtront des linéaires au profit d’annonces numériques. Le merchandising ne consistera plus à placer le bon produit au bon endroit dans le magasin, mais à bien le référencer dans l’application. Au lieu d’assaillir le client de messages visuels comme on le fait aujourd’hui, il faudra le cibler avec précision, en fonction de ses goûts, de son historique d’achats, du moment de la journée, ou encore de son emplacement dans le magasin. Tout un art !

Toutefois, les lunettes connectées ne sont pas encore au programme pour tout de suite. Les modèles de base démarrent à 500€, mais les montures professionnelles dépassent les 6000€. Difficile d’imaginer qu’une grande surface propose ces équipements en libre-service à court-terme. En revanche, l’équipement des particuliers devrait progresser à mesure que les prix baisseront, et que la technologie se diffusera. A titre d’exemple, Google prévoit d’écouler 21 millions de paires de ses Google Glass en 2018.

PARTAGEZ L'ARTICLE

Laisser un commentaire